MATERIALISME HISTéRIQUE

18 Oct – 29 Nov. 2014

En s'emparant de matériel historique, l'art pense et fabrique notre rapport à l'Histoire et aux histoires; il raconte et déjoue sa propre histoire, l'histoire de l'art, mais il tisse et remet à jour également des histoires mineures qui n'ont de cesse de contrevenir à la grande Histoire, dominatrice et idéologique. Les artistes contrefont les formes du discours historiques: archives imaginaires, archéologies fantastiques, hagiographies subversives, musées fantoches pour le théâtre de fantômes qu'est l'histoire à l'oeuvre dans l'art contemporain.

Le projet d'exposition Matérialisme Histérique se propose d'interroger cette obsession du rapport au réel historique des artistes, dont les propositions plastiques réussissent à faire « délirer le monde », à commencer par les discours qui le structure en tant que monde, le récit de son histoire. Si le matérialisme historique a imposé l'histoire de la lutte des classes comme modèle unique de lecture du réel pour la grande majorité de la pensée marxiste, existerait-il, en revers et en deçà de cette obnubilation, un matérialisme hystérique, dont l'enjeu pour l'art serait de déstabiliser les acquis de conscience de nos doxa historiographiques?