GRAND REOPENING

10 Oct – 11 Oct. 2020

Après trois mois de fermeture, la galerie s'apprête à réouvrir, profondément transformée dans son modèle. Que ce soit dans son architecture intérieure et extérieure, son nom et son identité visuelle, son équipe, ou ses outils et méthodes de travail, la galerie se métamorphose, poursuivant son expérimentation de ce que peut être un commerce contemporain de l'art.


En collaboration avec l'architecte et curateur Thomas Havet, les espaces d'exposition ont été entièrement repensés par la création notamment de deux cabinets, et d'une nouvelle Viewing-Room.


Conçue par Ben Wrobel et Diane Hazaël-Massieux, la nouvelle identité graphique de la galerie incarne cette transition qui se veut aussi digitale, dans le cadre d'une collaboration avec Art Logic, database and software, et The Farm, agence digitale de relations publiques.


Enfin, c'est une nouvelle équipe qui vous accueillera pour la réouverture de la galerie.



Pour sa réouverture, la galerie Poggi est heureuse de présenter la troisième exposition personnelle de Kapwani Kiwanga, Nations, parallèlement à l’exposition au Centre Pompidou du Prix Marcel Duchamp pour lequel elle est nommée cette année. Nous souhaitons remercier le Centre Culturel Canadien et Fleurs d'Ici pour leur généreux soutient à la réalisation de ces expositions.

Initié lors d’un voyage à Haïti en 2009, le projet Nations prolonge les recherches de l’artiste sur les liens entre croyance spirituelle et politique. S’inspirant de la nature syncrétique des pratiques vaudou, Kiwanga a fait broder des bannières à Haïti à partir de fragments de tableaux d’histoire européens réalisés entre 1840 et 1876. Illustrant des épisodes de la révolution haïtienne, elle les assemblées à d’autres pièces textiles pour former des œuvres que l’on peut aussi bien interpréter comme des drapeaux que des tableaux.

Née en 1978 au Canada et basée à Paris depuis 2005, Kapwani Kiwanga bénéficiera cet automne de plusieurs expositions personnelles :
- au FKA Witte de With (Rotterdam) à partir du 20 septembre 2020.
- à la Haus der Kunst (Munich) à partir du 9 octobre 2020.
- à la Renaissance Society (Chicago) à l'occasion de l’exposition collective « Nine Lives » qui ouvrira le 12 septembre 2020.




Pour incarner le nouveau projet de la galerie, une commande a également été passée à Wesley Meuris pour repenser la façade extérieure de la galerie. Imaginées comme une enseigne conceptuelle, trois vitrines lumineuses figureront l’activité symbolique de la galerie, dans le même esprit avec lequel Watteau avait peint l’enseigne de son marchand Gersaint en 1720.

En écho à cette installation, l’artiste inaugure parallèlement la programmation des « Cabinets » qui articulent désormais les espaces d’exposition intérieurs de la galerie. Il y présente un ensemble de collages, jouant des codes du commerce de l’art.