14 Nov – 17 Nov. 2013

Pour sa seconde participation à Paris Photo, la galerie Jérôme Poggi consacre un projet monographique à Sophie Ristelhueber, une des grandes figures de l’art contemporain dont le travail a marqué l’histoire de la photographie depuis les années 80. Exposée et collectionnée par de nombreuses institutions internationales, elle a notamment été récompensée du Deutsche Börse Photography Prize en 2010, suite à sa rétrospective présentée à la galerie Nationale du Jeu de Paume en 2009.


Axé sur la question du paysage, de la trace et du corps, le stand réunira un ensemble d’oeuvres historiques et récentes de l’artiste. A côté de son travail fondateur sur les ruines modernes de Beyrouth (1984), sera exposée une série inédite de photographies en couleurs que Sophie Ristelhueber a réalisée en Arménie, suite au tremblement de terre de 1989. Alors que la série complète des 71 photographies de la série Fait (1991) vient d’être acquise par la National Gallery of Canada à Ottawa (CA), trois tirages de cette oeuvre historique donnant à voir les stigmates de la guerre dans le désert koweitien seront également accrochés en regard de Every One # 3 (1994), photographie argentique monumentale exposant une cicatrice dessinée dans le corps d’un homme suite à une opération chirurgicale. Dans son récent travail réalisé à Versailles (Sans titre, 2011), c’est au contraire sous la surface des choses que Sophie Ristelhueber s’est glissée pour révéler les entrailles du bassin de Latone dans les jardins de Le Nôtre.