Skip to main content

Kees Visser

Né en 1948 à Heemstede aux Pays-Bas. Vit et travaille à Harleem (Pays-Bas), Paris et Reykjavik.

Kees Visser appartient à cette génération d’artistes qui, à l’instar de John Armleder, Gerwald Rockenschaub, Allan Charlton, Adrian Schiess ou Peter Halley, a dû gérer dans les années 80 l’héritage post-moderniste où l’oeuvre, après avoir été déconstruite et analysée sous toutes ses coutures, devait être réinvestie comme lieu de l’art.

Plus

Loin des écoles et des mouvements artistiques dont il a pourtant été un observateur attentif, Kees Visser a fait son chemin en autodidacte, lentement au cours des quarante dernières années. Quittant sa Hollande natale où il travaillait dans une veine oscillant entre abstraction et Fluxus au milieu des années 1970, Kees Visser est parti s’installer en Islande où il a vécu pendant près de vingt ans au contact d’une nature qui marquera profondément son travail, mais aussi d’une scène artistique incroyablement cosmopolite où se sont croisés des artistes comme Dieter Roth, Donald Judd, Richard Serra, Roni Horn, Hrein Fridffinson, Adrian Schiess, Gunther Umberg, Richard Long, etc.

Co-fondateur avec un groupe d’artistes islandais du Living Art Museum de Reykjavik en 1978, Kees Visser est devenu une figure marquante de la scène islandaise, présent dans la plupart des collections publiques et privées du pays. Invité en résidence à Paris au milieu des années 1990, c’est en France que Kees Visser a ensuite développé son travail sur la série, la forme, la couleur en réalisant des peintures monochromes qui font aujourd’hui sa réputation. Mais au-delà de ces oeuvres qu’il réalise presque exclusivement sur papier, c’est l’espace même de leur exposition que Kees Visser a progressivement intégré dans sa démarche de coloriste, multipliant des dispositifs de présentation où ses peintures sont juxtaposées, superposées, posées au sol, alignées dans des vitrines de plusieurs mètres de long, recomposées en mosaïques, etc. C’est cette préoccupation de l’espace au sens large qui l’a en même temps mené à réaliser des interventions in situ qui peuvent prendre la forme de grandes peintures murales ou d’installations monumentales comme il l’a fait dans une chapelle à Thouars (2006) et à l’Eglise Saint Eustache à Paris (2007). Aujourd’hui, Kees Visser vit et travaille entre Haarlem (NL), Paris et Reykjavik (IS).

Une exposition rétrospective de son oeuvre a été présentée au musée Matisse du Cateau-Cambrésis en 2009. En 2013, la National Gallery d’Islande lui ont consacré une retrospective ainsi qu’un ouvrage monographique. Ses oeuvres sont conservées dans plusieurs collections publiques et privées internationales (Stedelijk Museum d’Amsterdam, Frans Hals Museum de Haarlem, National Gallery of Iceland, Living Art Museum de Reykjavik, MOMA de New-York, Victoria & Albert Museum de Londres, Bibliothèque Kandinsky du Centre Pompidou, FMAC, FRAC Bretagne, etc).

Son travail a fait l’objet de quatre expositions à la Galerie Poggi en 2009, 2013, 2017 et 2022 à l’occasion de la publication de sa dernière monographie, pensée et conçue par la designer Irma Boom et distribuée par NAi Publisher.

Informations pratiques

CV
Portfolio

Gallery Contact

Agathe Schneider
a.schneider@galeriepoggi.com

Oeuvres

Actualités & Presse

Expositions à la Galerie

Filter

La Première Pierre

Group Show

13 Octobre - 2 Décembre 2023

Ecce Homo

Group Show

02 Jul. – 13 Aug. 2022

Kees Visser, Monochromes ?

Solo Show

28 Apr. - 18 Jun. 2022

L’Arc-en-Ciel de la Gravité

Group Show

20 Juin – 18 Juil. 2020

Foires

Filter

PARIS + PAR ART BASEL 2022

Group Show

20 – 23 Oct. 2022

Publications

Filter

Kees Visser

Kees Visser, Monochromes ?

2022

50€